CC photosdavidgabrielfischer

Méditer sur le ressenti corporel

Le corps sait… Et si nous revenions à l’expérience corporelle ? Le ressenti corporel, c’est le fait de placer sa conscience dans le corps et de ressentir, d’être présent aux différentes sensations.

“Le sens corporel n’est pas une expérience mentale mais une expérience physique. Le sens corporel ne se présente pas sous forme de mots, de pensées ou d’un autre élément distinct. Il se présente comme un sentiment physique unique, bien que souvent déconcertant et complexe.”
Eugène Gendlin

Le ressenti corporel n’est pas une émotion qui est déjà une forme de réaction. Une émotion peut être nommée, on sait de quoi il s’agit. Le ressenti corporel lui est plus vague, plus complexe, plus subtil. Il nous échappe, il évolue rapidement. Difficile de lui coller une étiquette…

Ce n’est pas non plus une simple sensation physique. Le sens corporel inclut plus largement notre manière de vivre une expérience. C’est une expérience globale qui prend en compte toutes les dimensions de la personne, le corporel, l’émotionnel, le psychique… Cependant, son mode d’accès est le corps. S’il ne s’agit pas d’une sensation localisée, on va tout de même se focaliser sur le corps et les sensations tactiles pour rentrer en contact avec lui.

Nombre d’expressions évoquent ce rapport complexe entre notre corps et notre expérience globale : avoir la peur au ventre, le cœur léger, une boule dans l’estomac, faire le dos rond, se faire un sang d’encre, avoir des papillons dans le ventre, être à genou

Se réapproprier son expérience

Au quotidien, nous sommes souvent dissociés de notre corps et de nos sensations. Nous pouvons ainsi vivre une journée en étant stressé sans en avoir réellement conscience. Parfois c’est seulement à la fin de la journée, quand nous nous accordons un moment de relâchement, que nous prenons conscience de toutes ces tensions accumulées dans le corps. « Être à côté de ses pompes », c’est d’une certaine manière être désengagé de notre propre expérience corporelle.

Dans un monde où tout va toujours plus vite et où nous avons tendance à foncer tête baissée dans les soucis et responsabilités de la journée, il est important d’apprendre à réinvestir son corps, pour rester présent à ce que nous vivons et éventuellement adapter notre comportement.

Le corps est un excellent support de connaissance de soi. Il sait implicitement des choses que la conscience ignore. C’est-à-dire qu’il a une perception globale du moment présent, incluant à la fois nos sentiments, pensées ou émotions, mais prenant aussi en compte l’environnement et la façon dont nous y réagissons. Ce “tout” est inscrit d’une certaine manière dans notre sens corporel.

 

Exercice de conscience globale du ressenti corporel

  1. Portez votre attention sur votre corps. Parcourez-le de haut en bas et de bas en haut. Prenez conscience de ses contours.
  2. Observez différentes sensations comme le contact de votre corps avec la chaise, le toucher de vos vêtements. Peut-être y a-t-il quelques tensions musculaires ?
    Ne restez pas sur une sensation unique, mais passez de l’une à l’autre. Peut-être que certaines sensations sont plus agréables que d’autres…
  3. Puis élargissez votre attention à deux sensations en même temps. Essayez de les maintenir toutes les deux en même temps dans votre conscience. Essayez d’en inclure une troisième et ainsi de suite… Le but est d’essayer d’avoir une sensation d’un espace moins localisé, plus large, bien que toujours centré sur le corps.
  4. Essayez d’avoir un ressenti global de votre corps dans son entier, une impression, sans doute un peu vague, complexe, comme une couleur ou une texture de votre expérience actuelle.

meditation-corps

Réactiver ses ressources intérieures

Il est possible que ce travail fasse émerger dans l’esprit des idées, images, souvenirs. N’essayez pas d’interpréter les images, ne cherchez pas intellectuellement des solutions à des problèmes qui pourraient surgir dans votre esprit.

Lorsque des pensées apparaissent, ne vous laissez pas non plus distraire et laissez-les aller pour revenir à l’attention corporelle. De même si des émotions surgissent, restez dans votre expérience corporelle. Tout ces phénomènes font simplement partie du ressenti global. Incluez-les dans votre attention globale, mais sans vous y arrêter.

Ces sensations, tensions, pensées, émotions… peuvent renvoyer à des difficultés ou des blocages personnels. En portant son attention sur ces sensations, le but est de les aborder plus directement qu’une tentative d’interprétation psychologique. On se place au cœur du problème pour le ressentir dans son intégralité.

Persévérer dans l’attention portée au ressenti est une façon de rentrer en relation avec les parties de nous blessées ou laissées à l’abandon. Et ainsi de les accueillir à nouveau.

Se réapproprier ainsi nos sensations corporelles active nos ressources intérieures. Le corps détient en effet une connaissance de notre expérience, mais aussi des ressources qui sont à notre disposition et qu’il pourra mettre à contribution pour résoudre une difficulté ou un blocage. Au fil de la pratique, il est alors possible que cette petite méditation apporte une sorte d’apaisement, le relâchement d’un nœud corporel auquel peut correspondre un nœud mental ou émotionnel

Dixit…

On ne peut pas arrêter le flot des vagues, mais on peut apprendre à surfer

— Jon Kabat-Zinn

Sur le même sujet :

Laissez un commentaire