Bain de forêt et sylvothérapie : quand les arbres nous soignent

Les humains ayant évolué dans la nature et auprès des arbres, cette connexion est comme inscrite profondément dans notre bagage biologique. Aujourd'hui des chercheurs explorent les bienfaits des arbres pour notre santé. A tel point qu'ils parlent même de Médecine de la forêt !
Sylvothérapie

On sait déjà que passer du temps dans la nature nous fait du bien. Les Japonais, eux, prennent cela très au sérieux… Le bain de forêt est là-bas une thérapie reconnue et s’appelle “shinrin-yoku” : le bain de forêt ou sylvothérapie.

Il existe même un très officiel organisme de médecine de la forêt : The Japanese Society of Forest Medicine dans lequel travaille le chercheur Qing Li, auteur du livre Shinrin Yoku – L’art et la science du bain de forêt – Comment la forêt nous soigne.

Médecine de la forêt

Comme l’explique Qing Li, passer du temps en forêt possède de multiples effets bénéfiques : cela réduit le stress, l’anxiété, la dépression, la colère… Le bain de forêt renforce le système immunitaire, le système cardio-vasculaire et l’immunité, il booste la concentration et la mémoire, et facilite même la perte de poids…

Ce qui est particulièrement intéressant dans ces études est qu’on ne parle pas ici de faire de l’exercice, ni de courir, ni même de randonnée, mais simplement de passer du temps dans la nature, au milieu des arbres… Cela suffit à être bénéfique !

shinrin yoku bain foret

Une cause nationale au Japon

Les études de Qing Li ont eu un tel l’impact que le gouvernement japonais a décidé de lancer un plan national ayant pour but de mettre en place des centres de bains de forêt. Résultat, il en existe aujourd’hui près de 70 ! Chaque année, ce sont entre 2,5 et 5 millions de personnes qui se rendent en forêt pour prendre soin d’eux-mêmes ou simplement pour évacuer le stress…

Bain de forêt au Japon

Il n’est pas complètement étonnant que cette thérapie ait émergé au Japon. Si les arbres couvrent les deux tiers de l’île, la majorité des Japonais vivent dans des grandes mégalopoles. Il est alors compréhensible que les Japonais souffrent d’une déconnexion avec la nature.

Qu’est-ce que nous fait la forêt ?

Il y a bien quelque chose de spécifique dans la forêt. Parmi ses différentes études, Qing Li a comparé les effets d’une marche en ville à ceux d’une marche en forêt. Si marcher à l’extérieur réduit, dans les deux cas, la dépression, l’anxiété ou la colère, le bain de forêt apporte quelque chose en plus. Selon le professeur Li, seul le bain de forêt améliore aussi la vitalité et réduit la fatigue.

Alors qu’y a-t-il de magique dans la forêt ?

Cette substance permet aux arbres de se défendre contre les bactéries, les insectes ou les champignons. Or l’exposition aux phytoncides a des effets bénéfiques sur la santé pour les humains, notamment la réduction du stress et de la pression artérielle. Les conifères sont particulièrement riches en phytoncides, une marche au milieu des pins et autres sapins démultipliera donc les effets bénéfiques du bain de forêt.

Ces études font écho au travail du biologiste américain E.O. Wilson qui expliquait déjà dans les années 1980 que les humains ont un besoin biologique de se connecter à la nature et que ce contact a un profond effet positif sur notre santé.

bain de forêt

Comment faire un bain de forêt ?

Il n’est pas forcément nécessaire de faire des kilomètres pour se retrouver au cœur d’une forêt. Un parc en ville bien boisé ou des sous-bois peuvent faire l’affaire. Comme indiqué ci-dessus, les conifères sont en général plus particulièrement bénéfiques.

Prenez le temps ! Si le professeur Li indique que 30 minutes suffisent pour avoir des effets positifs, passer 4 heures en forêt est idéal.

Une fois dans la forêt que faire ? Rien ou presque, comme une pratique de mindfulness. Ouvrez tous vos sens, soyez à l’écoute, observez et touchez les arbres, sentez les odeurs de la forêt. Laissez-vous guider par vos sens. Cherchez votre arbre préféré et passez du temps avec lui.

Marcher n’est d’ailleurs pas le seule activité possible. Pourquoi ne pas passer du temps à méditer, écrire, lire, faire du yoga ou qi gong.

Appréciez simplement le silence. Cela en soi est déjà thérapeutique, surtout pour celles et ceux qui vivent en ville, dans un milieu bruyant. Écoutez la musique de la forêt et laissez-vous bercer.

Laissez un commentaire