compassion

S’autoriser à cultiver la compassion pour soi

Être tendre et gentil avec nous-même peut s'avérer un véritable défi, tant nous sommes habitués à l'auto-critique. La compassion pour soi pourrait être bien la première chose dont nous avons besoin pour accueillir et libérer nos pensées et émotions douloureuses
Méditation de compassion, bienveillance pour soi

Nous sommes si souvent en train de nous battre contre nous-mêmes. Combien de fois nous surprenons-nous à nous auto-critiquer, à penser que nous n’en faisons pas assez, à ressentir de la colère, contre nous-même ou  nous dire que nous sommes nuls ?

Pour certains, une méditation de bienveillance serait signe d’autocomplaisance, une façon “bisounours” de voir le monde… La violence, même latente, est tellement ancré dans nos rapports sociaux, que certains ne vivent en effet que par le filtre du combat permanent contre les autres et contre soi.

Se faire violence, se dépasser, se donner des “coups de pieds au cul”, se juger sévèrement, est encouragé, autant à l’école qu’au travail et dans notre société en général.

Et si nous autoriser enfin à éprouver une véritable compassion envers nous-même, était au contraire un geste de courage ?

(suite…)

S’autoriser à cultiver la compassion pour soi

Être tendre et gentil avec nous-même peut s'avérer un véritable défi, tant nous sommes habitués à l'auto-critique. La compassion pour soi pourrait être bien la première chose dont nous avons besoin pour accueillir et libérer nos pensées et émotions douloureuses