pensée positive

Le contrecoup d’une pensée positive

Quand on pense consciemment quelque chose et inconsciemment l'inverse...
L'art et la manière de saboter ses propres suggestions positives.

Les pensées et visualisations positives sont des techniques très intéressantes et la plupart du temps efficaces. Mais ça ne marche pas à tous les coups ! Une pensée positive peut parfois même activer le contraire de ce qui est énoncé.

Que se passe-t-il alors ?

Quand une affirmation va à l’encontre d’une croyance profonde, une résistance s’active et crée une réaction inconsciente.

Par exemple, la pensée consciente “Je suis de plus en plus mince“, peut activer, à un niveau inconscient, l’image de soi avec un peu trop de ventre… Ou faire surgir une autre pensée qui vient sabote l’affirmation positive, par exemple : “mais si je perds du poids, je ne pourrai plus prendre de plaisir à manger ce que j’aime“.

C’est le contrecoup des pensées positives.

(suite…)

Ces bonnes petites choses du quotidien…

Un exercice de gratitude issu de la psychologie positive
Nous avons tous plus ou moins cette tendance à nous focaliser sur ce qui ne va pas dans notre vie. Une habitude de pensée qui nous amène de plus en plus à ne voir que le négatif. En oubliant au passage de profiter de tout ce qui va bien...
Exercice de gratitude, de psychologie positive

Quand voir exclusivement le négatif devient une habitude, nous ne nous rendons même plus compte de ces ruminations qui nous traversent… Et qui influencent notre manière de percevoir le monde, comme des lunettes filtrantes. La négativité devient alors peu à peu comme une seconde nature. Des petits exercices conscients permettent de rétablir l’équilibre.

Une dose de psychologie positive

La psychologie positive est un courant de recherche reconnu qui propose de rétablir la balance, en portant notre attention un peu plus sur le positif. L’idée n’est pas de voir la vie en rose tous les jours, en toutes circonstances. Il s’agit simplement de prendre quelques minutes par jour pour ressentir, par exemple, de la gratitude envers ce qui est bien dans notre vie. Quand nous tenons pour acquis toutes les belles choses de notre vie, nous ne prêtons même plus véritablement attention à la chaleur de nos proches, au sourire d’une personne croisée dans la rue, à la gentillesse d’une autre…

En ce sens la psychologie positive n’a rien à voir avec la pensée positive. Cette dernière a tendance à vouloir éliminer toute pensée négative, au risque de refouler des sentiments et des émotions qui ont aussi leur place. C’est une nuance importante.

La psychologie positive est-elle assimilable à la pensée positive ? La psychologie positive se différencie de la pensée positive sur trois points importants. Premièrement, la psychologie positive repose sur des études scientifiques empiriques et reproductibles. Deuxièmement, la pensée positive nous incite à être positif partout et tout le temps, ce que la psychologie positive ne fait pas. La psychologie positive reconnaît que, malgré les avantages de la pensée positive, parfois la pensée négative ou réaliste est pertinente. Les études mettent en évidence que l’optimisme est associé à une meilleure santé, à la performance, la longévité et le succès social, mais il y a des preuves que, dans certaines situations, la pensée négative permet de réaliser des estimations plus justes, plus exactes, ce qui peut avoir des conséquences importantes. La pensée optimiste peut être associée à une sous-estimation des risques.

Source

(suite…)

Une technique de visualisation efficace, c’est quoi ?

Des psychologues mettent les techniques de visualisation à l’épreuve de la science. On le disait dans un précédent article, il ne suffit pas d’imaginer quelque chose très fort pour “attirer le succès” et “transformer sa vie”.

Il ne s’agit pas pour autant de renoncer à toute forme de visualisation ou projection imaginaire sur l’avenir pour accomplir des objectifs. Mais il y a les méthodes efficaces et les autres…

La visualisation est en effet très souvent utilisée en sport pour améliorer efficacement les performances. Elle l’est également en thérapie pour faciliter le traitement de dépendances, comme l’alcoolisme, et éviter les rechutes face à des situations tentantes.

Comment visualiser efficacement ?

Qu’est-ce qui fait alors que ces techniques de visualisation sont efficaces ? Là encore, les recherches scientifiques en psychologie nous mettent sur la bonne voie plutôt que de nous conter monts et merveilles…

(suite…)

Les limites de la rêverie positive

La pensée positive est en plein boum. Forcément, l’idée a de quoi séduire : il suffirait de rêver quelque chose et d’y croire très fort pour que cela arrive. Facile ! Seulement voilà, les choses ne sont pas aussi simples, des psychologues américains expliquent pourquoi.

Des recherches récentes ont montré qu’un excès de rêverie positive peut empêcher la réalisation de nos buts et amène le plus souvent à prendre de mauvaises décisions.

Comment ça fonctionne ? Lorsqu’on rêve d’un futur idéalisé, on ne retient alors que les informations qui nous confirment dans nos rêveries, et on néglige les aspects plus négatifs. Or, ceux-ci sont importants pour prendre les décisions adéquates, expliquent les chercheurs de l’université de New-York. Ce n’est pas en niant la réalité que nous pouvons la transformer. Les psychologues ont aussi découvert que la rêverie positive peut diminuer l’énergie investie dans notre poursuite du but, et réduire ainsi les chances de réussite.

(suite…)

Le contrecoup d’une pensée positive

Quand on pense consciemment quelque chose et inconsciemment l'inverse...
L'art et la manière de saboter ses propres suggestions positives.

Ces bonnes petites choses du quotidien…

Un exercice de gratitude issu de la psychologie positive
Nous avons tous plus ou moins cette tendance à nous focaliser sur ce qui ne va pas dans notre vie. Une habitude de pensée qui nous amène de plus en plus à ne voir que le négatif. En oubliant au passage de profiter de tout ce qui va bien...

Une technique de visualisation efficace, c’est quoi ?

Les limites de la rêverie positive