rêverie

Entre observation et imagination

Maintenir une attention égale, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Arrivons-nous encore à laisser le temps s'écouler sans rien faire d'autre ? Nous accordons-nous des moments de pure contemplation ?

Le passage suivant de Henry David Thoreau illustre ce que peut être une expérience de contemplation. Il s’agit de laisser émerger le temps présent, observer les jeux d’ombre et de lumière, écouter les sons de la nature, sans essayer d’en faire quelque chose.

Il y eut des moments où je ne pouvais sacrifier l’éclosion du moment présent à quelque travail que ce fût, manuel ou intellectuel. J’aime mettre une grande marge dans ma vie. Parfois, les matins d’été, après avoir pris mon bain rituel dans le lac, je m’asseyais de l’aube jusqu’à midi sur le seuil ensoleillé de ma porte, perdu dans ma rêverie parmi les pins, les noyers blancs et les sumacs.
Dans ma solitude tranquille, entouré du chant des oiseaux et de leurs vols furtifs à travers la maison ouverte, je ne prenais conscience de l’écoulement du temps que lorsque le soleil baissait à l’ouest ou qu’au loin sur la grand-route s’ébranlait la carriole d’un voyageur. J’ai mûri pendant ces saisons comme le maïs pendant la nuit. Cela me fut bien plus profitable que n’importe quel travail manuel. Ce temps ne fut pas soustrait de ma vie mais accordé comme un sursis. Je pris conscience de ce que le mot contemplation signifie pour les Orientaux. La plupart du temps, je ne me souciais guère de la façon dont les heures s’écoulaient. La journée avançait comme pour éclairer l’un de mes travaux secrets. Le jour se lève, et soudain le soir survient, et rien de mémorable n’a été accompli.

– Henry David Thoreau

(suite…)

Une technique de visualisation efficace, c’est quoi ?

Des psychologues mettent les techniques de visualisation à l’épreuve de la science. On le disait dans un précédent article, il ne suffit pas d’imaginer quelque chose très fort pour “attirer le succès” et “transformer sa vie”.

Il ne s’agit pas pour autant de renoncer à toute forme de visualisation ou projection imaginaire sur l’avenir pour accomplir des objectifs. Mais il y a les méthodes efficaces et les autres…

La visualisation est en effet très souvent utilisée en sport pour améliorer efficacement les performances. Elle l’est également en thérapie pour faciliter le traitement de dépendances, comme l’alcoolisme, et éviter les rechutes face à des situations tentantes.

Comment visualiser efficacement ?

Qu’est-ce qui fait alors que ces techniques de visualisation sont efficaces ? Là encore, les recherches scientifiques en psychologie nous mettent sur la bonne voie plutôt que de nous conter monts et merveilles…

(suite…)

Les limites de la rêverie positive

La pensée positive est en plein boum. Forcément, l’idée a de quoi séduire : il suffirait de rêver quelque chose et d’y croire très fort pour que cela arrive. Facile ! Seulement voilà, les choses ne sont pas aussi simples, des psychologues américains expliquent pourquoi.

Des recherches récentes ont montré qu’un excès de rêverie positive peut empêcher la réalisation de nos buts et amène le plus souvent à prendre de mauvaises décisions.

Comment ça fonctionne ? Lorsqu’on rêve d’un futur idéalisé, on ne retient alors que les informations qui nous confirment dans nos rêveries, et on néglige les aspects plus négatifs. Or, ceux-ci sont importants pour prendre les décisions adéquates, expliquent les chercheurs de l’université de New-York. Ce n’est pas en niant la réalité que nous pouvons la transformer. Les psychologues ont aussi découvert que la rêverie positive peut diminuer l’énergie investie dans notre poursuite du but, et réduire ainsi les chances de réussite.

(suite…)

Entre observation et imagination

Maintenir une attention égale, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Arrivons-nous encore à laisser le temps s'écouler sans rien faire d'autre ? Nous accordons-nous des moments de pure contemplation ?

Une technique de visualisation efficace, c’est quoi ?

Les limites de la rêverie positive